Les nanoparticules dangereuses s’immiscent dans les friandises des enfants

Bonbon, chewing-gum, confiserie, chocolat, gâteau, tous ces petits plaisirs conspirent derrière notre dos, et cela depuis longtemps. En effet, derrière leur attrait visuel, leur goût irrésistible et les idées délicieuses qui viennent en tête par leur simple appel, ces friandises et pâtisseries qu’on donne aux enfants à l’heure du goûter sont nocifs pour eux. L’association Agir pour l’Environnement a détecté en outre la présence de nanoparticules dans toutes ces nourritures sucrées et l’impact serait grave pour notre santé.

Les bonbons, le cœur de cible

L’association Agir pour l’Environnement a mené une enquête sur la toxicité des nourritures industrielles, notamment les amuse-gueules que l’on donne aux enfants à l’heure du goûter. Ils ont détecté que les bonbons présentaient le plus de danger pour la santé de l’enfant. En plus de présenter un excédent de sucre, d’additifs alimentaires et de gélatine de porc, il a aussi été révélé que les bonbons détenaient aussi des nanoparticules aux effets redoutables pour la santé. En outre, en identifiant le contenu de ces friandises, ils ont détecté les plus dangereux de ces nanoparticules, à savoir le dioxyde de silicium E551, le dioxyde de titane E171 qui n’est autre que le colorant alimentaire et l’hydroxyde de fer E172.

Alerte aux parents : les goûters industriels sont dangereux pour la santé

Devant cette découverte, un appel est lancé aux parents pour lutter contre la prolifération des nanoparticules dans les goûters des enfants. Il leur est recommandé de bannir de leur alimentation, les goûters industriels, tels que les bonbons, les chocolats et les gâteaux, d’autant plus que lors des tests, plus 300 marques de produits ont répondu positif à la présence de nanoparticules dans leur contenu. Il faut donc en limiter les dégâts, car il faut savoir que les nanoparticules, le cerveau, les reins, les intestins et sont dans la plupart des cas cancérogènes.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*